Par L. Peut-Etre

Le Tsar du -fort heureusement lointain- Kozystan a confié hier la grande institution nationale du Clapier à Messire Béton, seigneur et désormais saigneur des cons damnés.

La nouvelle a instantanément provoqué un tollé dans le monde de la presse, rapidement jugulé par la justice. En effet, un journaliste ayant accusé le souverain d'oublier l'aspect constitutionnel de sa monarchie, a immédiatement été jugé pour ses propos hérétiques. Il écope d'une lourde sanction : l'écoute prolongée de disques de Mireille Sardouille et Féline Fion jusqu'à ce que bienséance s'ensuive.

Nous souhaitons témoigner toute notre sympathie à notre malheureux confrère ainsi qu'à ses proches. Nous lui adresserons donc dans les prochains jours un Labrousse en 14 volumes ainsi que quelques CD de chants d'oiseaux et autres sons de la nature pour sa convalescence.


ZOOM sur le Tsar Co-lah

Porté par un immense élan d'espoir et de sympathie de la part de la population de son royaume, le Tsar Cola, est élu au mois de meuh dernier, au suffrage universel abject. Peu après son arrivé sur le trône du Kozystan, il entame une redistribution des pouvoirs et richesses. Messire Béton et ses vassaux en sont les premiers bénéficiaires, ainsi que d'autres grands seigneurs de l'empire.