Par Quentin le Thurel

En exclusivité, la PQI vous offre le début de l'histoire de Robin des Rois, l'homme qui volait aux pauvres pour donner aux riches. Montrez-vous sages et dignes d'estime, alors et seulement si vous nous le demandez, nous vous dévoilerons la suite du récit...

NB : toute ressemblance avec les faits se déroulant actuellement au Kozystan serait parfaitement fortuite.


A une époque mal définie, sévissait par monts et vallées Robin des Rois, un cavalier qui volait aux pauvres pour donner au riches. Affable et rusé, il avait conquis le coeur des petites gens, comme des seigneurs, à force de paroles fort bien choisies.

Doué d'ubiquité, il paraissait sitôt qu'un évènement important se profilait de par le royaume et au-delà pour y prendre largement part. Alors, il se couvrait tantôt de gloire (mais, à vrai dire, c'était rare), tantôt de ridicule.   

Agissant tel un tout-puisant, il prélevait auprès des plus modestes quantité d'impôts, telles l'entaille et la gamelle. Sillonnant villes et villages, il les débarrassait, sans ambages, des manants et autre vermine barbare. Tandis que la noblesse et le clergé se frottaient les mains de contentement, le tiers état, qui devenait peu à peu le deux-tiers état, se perdait en lamentations...

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/04/09/nicolas-sarkozy-souhaite-economiser-dans-le-social-pour-assainir-les-finances_1032491_823448.html#ens_id=991293