Sous un arbre centenaire, délicatement rangé dans un bento, nous avons trouvé un nouvel extrait du recueil parallèle d'Iliphent Demerle. C'est cadeau.

Vous n’êtes pas très en avance à vrai dire, mais pas trop en retard non plus. Vous zigzaguez lestement entre les voitures… Hop, un bond sur le trottoir ! Et un passant évité, un ! Vous vous amuseriez presque. Et là, sous votre chaussure à l’instant si souple et sautillante, s’affaisse lamentablement une forme aux contours mal définis. Horreur, un étron ! Vous guettez alentours, hagard. Pas le moindre buisson, la moindre herbe folle ou ni même une feuille. Vous voyez votre salut dans une petite flaque d’eau et tentez de vous débarrasser de l’offrande canine collée sur votre soulier souillé. Il s’agit de ne tremper que la semelle. Celle-ci étant suffisamment épaisse, vous êtes plein d’espoir. Vous alternez trempettes en manque d’équilibre et essuyages sur le rebord du trottoir. Dans les voitures, les gens se marrent. La flaque devenue maronnasse, vous vous mettez en quête d’un autre point d’eau salvateur. Le temps maussade est avec vous. Le tapis d’entrée de l’immeuble aussi. Néanmoins, étrangement, vous tenez à exhiber vos chaussettes dès votre arrivée à destination…